Menu Content/Inhalt
Accueil arrow HISTORIQUE
historique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrateur   
HISTORIQUE

En 1948, le Docteur GUTTMAN organise près de Londres, au Centre de Stoke-Mandeville, les 1ers Jeux pour les sportifs paraplégiques en fauteuil roulant. Un peu plus tard, en France, en 1954, c'est la naissance de l'association "Amicale Sportive des Mutilés de France". A partir de 1951, les associations se structurent, se développent et se regroupent. Elles créent de véritables confrontations mondiales : Championnats d'Europe, Championnats du Monde, Jeux paralympiques. Parallèlement, elles s'ouvrent aux autres formes de handicaps physiques et visuels.

Depuis 1960, les Jeux paralympiques se déroulent tous les quatre ans, la même année et en principe sur le même site que les jeux olympiques "valides", mais soit avant, soit après ceux-ci… Le vœu avoué d'handisport 33 est que ces jeux Paralympiques se déroulent "pendant ou en même temps"…

Ces jeux Paralympiques voient le nombre de pays et d'athlètes participant en croissance constante.

1ers Jeux (1960) - Rome (Italie) 10 pays, 300 participants

Les plus récents (2000) – Sydney (Australie) 128 pays, 4000 participants.

En France, c'est en 1963 que voit le jour la "Fédération Sportive des Handicapés Physiques de France". Elle prend le nom de F.F.H. – Fédération Française Handisport en 1967. L'Association est membre du Comité National Olympique et Sportif Français depuis 1973.

LA PLACE D'HANDISPORT 33

C'est en 1967 que fut créée l'Amicale Sportive des Handicapés Physiques d'Aquitaine (ASHPA), à l'initiative du Dr Lefort à Bordeaux.  Première structure en Aquitaine de sport pour handicapés physiques sous la forme d'association loi 1901, l’ASHPA s’affilie rapidement à la Fédération Française Handisport (FFH).

Reconnue d'utilité publique, ayant délégation du Ministère de la Jeunesse des Sports, membre du Comité Olympique International, elle a pour but d'organiser et de faire pratiquer aux handicapés physiques et visuels de multiples activités sportives, en loisir, entretien, aux compétitions de tous niveaux nationaux et internationaux.

Structurés comme toutes les fédérations, nous sommes en outre omnisports et la seule à organiser et participer à la fois aux jeux olympiques d'été et d’hiver, nous plaçant en période olympique tous les deux ans.

Véritable pionnier en Aquitaine, l’ASHPA suscite la création de clubs dans tous les départements voisins au fil de son propre développement.

À la natation et l'athlétisme du début s'ajoutent le basket en fauteuil, le tennis de table, le tir à l'arc, le tir aux armes, l’haltérophilie, le judo, le tandem, le torball (sport collectif avec ballon sonore pour mal et non voyants), le foot fauteuil, l'escrime, le vélo solo, le biathlon et le ski nordique.

Dans une politique de développement constant, et pour une meilleure communication, l’ASHPA change de non en 1990 pour s'appeler HANDISPORT 33. A vocation départementale car il n'est pas matériellement possible de créer une structure dans chaque commune (cadre et charges trop lourdes à gérer), Handisport 33 accueille des sportifs de tous les horizons pour leur permettre l'accès au sport. Pour se rapprocher des gens sur le terrain, les activités sportives sont éclatées sur la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) et au-delà.

Handisport 33 organise régulièrement des compétitions régionales : natation, tennis de table, basket en fauteuil, haltérophilie, plus ponctuellement dans les autres disciplines.

Compétitions nationales

1986 : championnat de France de tennis de table

1988 : coupe de France de basket en fauteuil

1993 : championnat de France de tir aux armes sur cible et plateau

1993 : championnat de France de torball

1996 : championnat de France athlétisme et fauteuil sur piste

Lors des principales compétitions nationales et internationales, les athlètes d’Handisport 33 totalisent un nombre impressionnant de titres nationaux, européens et mondiaux. Présents car sélectionnés à chaque Jeux paralympiques depuis leur création, ils ont totalisé 41 médailles paralympiques.

Peu de clubs peuvent présenter un tel palmarès; Handisport 33 était encore présent à Atlanta en 1996, et plus récemment en 2000, à Sydney (un nageur).

Communication et intégration

Afin de se faire connaître et de vulgariser son logo auprès du grand public, Handisport 33 organise et participe depuis 1992 :

- Au DECASTAR de Talence : 1500 M de course, démonstration de haut niveau (10.000 spectateurs)

- CONFOREXPO :  stand au salon des sports, approche ludique et sportive de nos fauteuils de compétition, essayés par un jeune public (120 participants en 1993, 480 en 1994, plus de 1000 en 1995...)

- 10 KM DE BORDEAUX-LAC, épreuve inscrite au calendrier des courses sur route, nous permettant d'accueillir nos collègues valides, comme ils nous accueillent lors de leurs compétitions. Cette épreuve s'appelle les Boucles du Lac depuis 1996, pour se transformer en double course : une de 7,5 km et une de 15 km.

En tennis de table, la majorité de nos athlètes pratique non seulement le championnat FFH,  mais également celui de la FFTT ce qui leur permet non seulement de rencontrer leurs collègues valides, mais aussi de se mesurer à eux...

Des contacts et une animation permanente auprès des établissements d'enseignement spécialisé et des centres médicalisés de réadaptation, permettent de développer la pratique sportive auprès des jeunes, des accidentés et des handicapés très lourds.

Cette année, pour la première fois, le MARATHON de BORDEAUX (17 juin 2000) accueillera des coureurs en fauteuil sur le circuit des 10 km.

Fonctionnement

Le particularisme de nos athlètes nous contraint à des charges de fonctionnement très lourdes, qui entravent notre développement. La gestion omnisports, Olympiades tous les deux ans, matériel de pratique très cher (petites séries), frais de déplacements particulièrement élevés, transport encadrement spécifique...

Si les clubs sont habituellement soutenus par leurs communes, pour nous hormis Bordeaux et l’appoint de quelques communes en Gironde, la majorité d'entre elles refuse de nous épauler, bien qu'elles soient satisfaites de nous voir prendre en charges leurs sportifs handicapés...

Au total les subventions (Conseil Général, Conseil Régional, F. N. D. S.) représentent environ 33 % de notre budget de fonctionnement.

Le reste nous est apporté grâce au concours de nos partenaires : l‘EDF, Bordelaise CIC, SNPE, l'Avenue du Lac, Auchan, les Abattilles, Argos systèmes, Aquitaine Équipement, EMBE Mercedes, Chambre des Métiers, MAAF..., des Clubs Services (principalement Lion’s Club) et des actions les ventes club grâce à son réseau de bénévoles (lotos, animations extérieures culturelles et sportives, calendriers, pin’s…).

LES RECENTS RESULTATS

Depuis les Olympiades d'Atlanta, en 1996, les bordelais continuent de faire parler d'eux au plus haut niveau..

Saison 1996/1997

Jean-Louis PAPIN, haltérophile, déjà détenteur de plusieurs records de France, a confirmé son record d'Europe. Il ne s'y était classé que 7° l'année précédente, et a ainsi pris une belle revanche.

Les jeunes cavaliers d'Handhippique, association blanquefortaise qui fait partie d'Handisport 33, ont décroché plusieurs podiums à l'occasion des Championnats de France en 1997 (Sandrine NIGAUX                                                                                                                 (Championne de France), Romain DON GIOVANNI (2°), Benoît DUHAYON (2°), Christophe GAY (3°)

Saison 1997/1998

En 1998, les Boucles de Bordeaux-Lac accueillaient, dans le vent et la pluie, plus de 180 coureurs venus de toute la France à l'initiative d'Handisport 33.

Lors des Jeux Paralympiques de Nagano, en 1978, Emmanuel LACROIX, licencié d'Handisport 33, a décroché une très belle médaille de bronze en ski de fond, 10 kms. Il s'est également classé 10° sur 5 kms. Il donnait ainsi à son club sa 41ème médaille paralympique…

Toujours en 1998, mais en mars, Handisport 33 participe à l'opération "Coup de Pouce pour Mieux Vivre", en organisant des tournois de basket et démonstrations de basket-fauteuil sur les Allées de Tourny. Lors de cette manifestation, Thierry CAILLIER licencié d'Handisport 33, médaillé d'Argent en Tennis aux Jeux de Barcelone) a également fait une brillante démonstration.

1998 est riche en titres : en Judo, Handisport 33 décroche 2 titres de Champion de France (Marie-Delphine CASTANO et Clarence HONORE). Le 3° titulaire du Club, Marc BOLIVAR, doit se contenter de la médaille de Bronze…

On parle déjà de natation : le Championnat de France d'été, à Brest, met en évidence les excellents résultats du Club (Emmanuel ARAQUE : 3 médailles de Bronze; Benoît GALINOU : 1 médaille d'Or; David DUCOS : 1 médaille d'Argent; Gérard COUSTILLAS : 1 médaille de Bronze; Yann NOUARD : 2 médailles de Bronze; Relais 4 x 50 m 4 nages : médaille d'Or).

Saison 1998/1999

En Basket-Fauteuil aussi, les résultats sont à la hauteur des espérances : vainqueur de la Coupe du Grand Sud-Ouest la saison dernière (une Coupe qui n'avait jamais échappé à Toulouse depuis sa création), les bordelais ont également décroché leur billet pour participer à la Finale du Championnat de France à La Réunion.

Les basketteurs accèdent à la Division de Nationale 2 et jouent désormais dans la cour des Grands.

En Natation Yann NOUARD décroche 4 médailles d'Or lors des Championnats d'Europe en Allemagne.

En Equitation, Valérie SALLE se classe à la 3° place du Championnat de France de dressage.

Jean-Louis PAPIN (haltérophilie) confirme son titre de Champion de France et se classe 3° lors du Championnat d'Europe.

Saison 1999/2000

Même si Sébastien BEREL, le jeune nageur d'Handisport n'a pu décrocher de médaille à Sydney (c'était sa première sélection en Equipe de France), tous les espoirs restent permis puisqu'il est détenteur du record de France du 100 m brasse, record établi cette année à la Piscine Universitaire de Talence (33). Il fait en outre partie de l'équipe du Relais 4 x 50 m 4 nages d'Handisport 33, elle-même détentrice du Record de France de la spécialité.

Toujours en natation, la satisfaction vient aussi des jeunes : Yann NOUARD (14 ans) a intégré l'équipe de France Espoir. Grâce à ses nageurs, le Club Handisport 33 a terminé la saison dernière en tête du classement des clubs français, en totalisant en outre pas moins de 22 médailles lors du Championnat de France à Annemasse.

En Basket, l'Equipe des bordelais accède à la Finale de la Coupe de France (La Réunion), et se classe 3° du Championnat de France de nationale 1.

Saison 2000/2001

La natation, le basket et l'haltérophilie continuent de faire parler d'eux. Les nageurs sont sacrés une nouvelle fois meilleur Club de France toutes catégories confondues et l'équipe du relais bat, une nouvelle fois, à Troyes son propre record de France du 4 x 50 m nage libre et décroche 5 médailles d'Or, 6 médailles d'argent et 7 médailles de bronze.

L'Equipe de basket, après avoir perdu le titre de Champion de France sur un seul match, reste à la 3° place du Championnat de nationale 2 avec en raison du goal average. Nouveau titre de champion de France pour Jean-Louis Papin, qui décroche également sa place en championnat d'Europe.

En Equitation, Handippique 33 aligne ses jeunes cavaliers aux différentes épreuves du Concours national : 2 médailles d'Or, 2 médailles d'Argent et une de bronze viennent récompenser leurs efforts.

Enfin, en cyclisme, Emmanuel ARAQUE intègre l'Equipe de France, couronnant ainsi sa carrière. Emmanuel continue par ailleurs à faire des étincelles en ski et en natation.

Saison 2001/2002

En haltérophilie, Jean-Louis PAPIN remporte la Coupe de France au mois de novembre dans sa catégorie (moins de 67,5 kgs) en soulevant une barre à 157,5 kgs, soit près de deux fois et demie son propre poids. Cette barre le rapproche de son record personnel à 160 kgs.

La natation n'en finit pas de remporter les titres : meilleur club de jeunes, meilleur club de la saison, meilleur club formateur… Elle accumule aussi de nouveaux records et de nouvelles médailles lors des Championnats de France d'hiver et d'été (7 d'Or, 5 d'Argent, 5 de Bronze à Saint-Etienne).

Luc Daniel-Lacombe, entraîneur et coach du basket, est remarqué pour ses talents de mécano et intègre le staff des dirigeants de l'Equipe de France. Avec elle, il participe aux différents tournois nationaux et internationaux, ainsi qu'au Championnat du Monde au Japon. Il continue à s'occuper du basket bordelais, qui termine à la 3ème place, à nouveau, du Championnat de Nationale 2 mais remporte la Coupe du Grand Sud-Ouest.

En cyclisme, Emmanuel Araqué fait toujours partie de l'Equipe de France et remporte de nombreuses courses régionales et nationales. Il s'aligne également sur des compétitions face aux valides, et termine à la seconde place.

En voile, Benoît Galinou remporte le titre de Champion de France sur Mini-J, devant… des valides. Ce Championnat de France toutes catégories se déroulait fin août, à Soustons (40).

Saison 2002/2003

Saison « blanche » pour l’haltérophile Jean-Louis Papin : blessé, opéré de l’épaule, il doit renoncer à l’ensemble des compétitions de la saison pour se concentrer sur sa santé. Il devrait vraisemblablement retrouver le chemin des salles de sport la saison prochaine.

Saison blanche également en voile pour Benoît Galinou : ses résultats, sapés par des problèmes personnels, ne lui permettent pas d’espérer une qualification en phase de préparation paralympique.

En Basket, le club des Léopards de Guyenne accède grâce à ses résultats à la Nationale 1B. Un parcours exemplaire qui lui permet de côtoyer désormais les grands de la discipline, et de faire progresser ses joueurs : Franck Greveldinger est remarqué par le Staff technique de l’Equipe de France, et intègre la sélection française. Il doit désormais confirmer pour espérer y être titularisé.

La natation reste égale à elle-même : Sébastien Berel est confirmé dans sa place de titulaire au sein de l’Equipe de France mais ne parvient pas à y tirer son épingle du jeu, tant au Championnat du Monde en Argentine (gastro-entérite) qu’en Coupe d’Europe en République Tchèque. Néanmoins, il affine sa préparation, et reste pré-qualifié pour les Jeux Paralympiques d’Athènes en 2004. Les autres nageurs confirment leur bonne forme, et le Club reste premier Club de France par ses résultats. 5 titres de Champions de France, 7 médailles d’argent et 11 médailles de bronze sont à mettre à l’actif des nageurs bordelais sur la saison.

En Equitation, carton plein pour Rémi Barrière et son équipe de Cavaliers, qui, après avoir réussi à décrocher une première participation « handisport » au Jumping International de Bordeaux, enlève pratiquement tous les titres de la saison, que ce soit en saut, parcours complet ou dressage. 6 titres de Champions de France, 11 médailles d’argent, 5 de bronze tombent dans l’escarcelle du Club.

Saison 2003/2004

En Basket, le club des Léopards de Guyenne peaufine ses armes et se maintient dans le milieu du tableau en Nationale 1B. L'objectif de montée n'est pas atteint, mais cela n'est que partie remise est permet à l'effectif de continuer sa formation, de se solidifier. La Coupe de France n'est pas non plus une réussite, l'équipe se faisant éliminer dès les premiers tours. Pas de chance avec les tirages au sort, ils sont parfois rudes…

En Equitation, Rémi Barrière continue la formation de ses cavaliers qui, une nouvelle fois, engrangent les médailles : 4 d'Or et donc de Champions de France, 8 d'argent, 7 de bronze..; Voilà qui satisfait pleinement aux exigences sportives du Club !

Jean-Louis Papin, notre talentueux haltérophile, prend une retraite sportive bien méritée.

Saison 2004/2005

En Basket, les Léopards de Guyenne font grise mine. Après avoir terminé à la 4ème place du Championnat, ils perdent leur maintien sur tapis vert et sont relégués en championnat de Nationale 2… une descente qu'ils ont du mal à encaisser, après s'être battu toute la saison pour assurer leur maintien. C'est la rage au cœur et avec une farouche détermination de revanche qu'ils quittent la Nationale 1B.

Ils n'ont pas davantage de réussite avec la Coupe de France, mais l'avenir sourit à qui sait attendre.

En Equitation, les jeunes vont bien et font la pige aux anciens du haut niveau. Rémi barrière promène ses ouailles de compétitions en championnats, les forme aux parcours… Et y parvient plutôt bien puisqu'il décroche avec eux encore cette année bon nombre de médailles (5 d'Or, 6 d'Argent, 4 de Bronze). Sur la carrière et dans le manège de la Société Hippique de Blanquefort, haut lieu des entraînements du Club Handippique 33, le développement va bon train.. et mène un galop d'enfer ! Certaines séances sont même maintenant réservées aux enfants autistes, et les cavaliers handis n'hésitent pas à se mêler aux cavaliers valides dans les concours régionaux.

Saison 2005/2006

Après avoir digéré leur descente en nationale 2, les basketteurs retrouvent la nationale 1B en terminant à la 2ème place de leur poule, et ils sont également cette saison finalistes de la Coupe de France. Ils vont donc retrouver leur véritable niveau, en espérant monter d'un cran la saison prochaine !

La natation a quelques difficultés à communiquer sur ses résultats… le site internet de l'association s'en trouve perturbé !

Toujours de bons résultats en Equitation, le Jumping de Bordeaux sert de catalyseur à tous nos cavaliers. Pour Valéry Aymon, c'est la consécration avec une très belle place de Champion de France sur la saison. Le développement de l'handippique bat son plein, et Laetititia Bernard retrouve son guide prestigieux, Michel Robert. Une aventure qui va bien au-delà de la simple démonstration !

Saison 2006/2007

C'est sans aucun doute la saison du basket des Léopards de Guyenne. Après avoir terminé invaincus sur l'ensemble du Championnat de Nationale 1B, ce qui ne s'était jamais vu dans l'histoire du basket handisport, ils terminent à la première place et donc Champions de France. Ils retrouveront ainsi la saison prochaine la Nationale 1A, le haut du panier… de basket ! Ils côtoieront l'élite, rencontreront des équipes férues aux compétitions européennes telles que Meaux, Toulouse, Hyères… La saison 2007/2008 sera sans aucun doute rude pour les basketteurs bordelais…

En Natation, Yann Nouard continue vaillamment son petit bonhomme de chemin… Ou plutôt sa belle ligne d'eau, battant à deux reprises son précédent record de France du 100 m dos. Il accumule titres et médailles, et intègre la formation BEESAN (Brevet d'Educateur Sportif) au CREPS de Talence (33), partageant son emploi du temps entre études et entraînements intensifs. Parallèlement, il continue à participer avec tout autant de bonheur et de réussites au Collectif France, gardant toujours en vue son objectif : Pékin 2008.

En Equitation, l'intégration complète de l'épreuve Handisport au Jumping de Bordeaux fait de la section 'une des meilleures de France. Outre les médailles remportées par ses cavaliers lors des différentes compétitions nationales, Rémi Barrière fait preuve de ses qualités de meneur d'homme en emmenant ses compétiteurs aux quatre coins du pays et en leur faisant décrocher de nombreux podiums. Laetitia Bernard, Didier Tesson, Valéry Aymont ou Julien Archipoff sont naturellement en pointes des parcours d'obstacles, mais les jeunes sont à bonne école, émaillant leurs parcours de nombreuses médailles d'Or. Lors de la Finale de la Coupe de France de CSO à Lyon, Valéry et Laetitia accrochent la deuxième place de leurs séries respectives, alors que Didier obtient la 5ème place. Désormais, ce sont plus de 40 jeunes qui fréquent assidûment le club !

Saison 2007/2008 

Que l'apprentissage du très haut niveau est dur pour les basketteurs ! Nouvellement promus en nationale 1A, ils ont, en début de saison, bien du mal à se défaire de leurs talentueux adversaires. Pourtant, ils y mettent beaucoup de bonne volonté, réussissant souvent à les accrocher mais perdant pied dans le dernier quart-temps, sans doute par manque d'expérience. Mais l'objectif d'Eric Bretenoux, Président, et de Luc Daniel-lacombe, entraîneur, est clair : le maintien…

La montée en nationale 1A de l'équipe a permis également la mise en place d'une deuxième équipe "réserve", composée de nouveaux joueurs, débutants, encadrés par des "anciens". Là aussi, l'apprentissage est difficile, mais les bonnes volontés évidentes. Ils évoluent en Nationale 2.

En natation, yann Nouard, participant à l'Open des USA à Washington (.novembre), y bat à nouveau 2 records de France… Il conforte de plus en plus sa possible qualification pour Pékin.

Au final, les basketteurs se sont bel et bien maintenu dans la nationale 1A, l'objectif est donc atteint. 

Yann n'a pas brillé aux Jeux, mais c'est pour lui une bonne expérience qu'il tente bien de renouveler pour Londres.. En 2012 !

Saison 2008/2009

Les cavaliers d'Handippique, sous la houlette - et la cravache - de Rémi Barrière, trustent tous les podiums. Valéry Aymond, cavalier mal voyant, a reçu du club une nouvelle jument. Aux Haras du Soleil, à Coutras, les entraînements s'enchaînent, le cavalier et sa monture doivent faire connaissance et s'apprivoiser mutuellement. Les premières compétitions donneront bientôt le ton !

Pour les basketteurs, la saison a été superbe. Ilqs finissent à la roisième place du Championnat de Nationale 1A, atteingant ainsi tous les objectifs de début d'année, mais cette troisième place leur permet aussi de décrocher une wild-card pour le tour préliminaire de la Coupe d'Europe, en 2010... Une grande première pour le Club, mais aussi pour Bordeaux et la région toute entière, qui n'a jamais connu un tel évènement ! 4 équipes seront en compétition, aux côtés de Bordeaux, pour ce premier tour en mars 2010.. Une affaire à suivre à la salle Jean Dauguet !


Saison 2009/2010

Grande année pour les basketteurs bordelais... Non seulement ils finissent leur saison sur le haut du panier, dans la première partie du classement, mais obtiennent un véritable succès d'estime lors de l'organisation, pour la première fois à Bordeaux, du tour préliminaire de l'Euroleague. Ils ont séduit la salle Jean Dauguet, du 12 au 14 mars, avec Vigo (Espagne), Istanbul (Turquie), Lahn-Dill (Allemagne), Roma (Italie). Un plateau un peu trop relevé pour nos bordelais, qui n'ont malheureusement pu s'imposer qu'une fois devant leur public, mais une expérience très enrichissante que le club compte bien renouveler.  Ils se sont ensuite rendu en Espagne pour jouer la petite finale, mais là encore ils ont plus appris que donné... Ce qui ne pourra que leur servir pour le futur !
Les cavaliers d'Handippique  continuent leur petit bonhomme de chemin... Valéry Aymond et Laetitia Bernard, toujours fers de lance, montrent l'exemple des podiums aux petits jeunes qui montent !

Saison 2010/2011

Les saisons se suivent et se ressemblent pour les cavaliers. Mêmes médailles, même podiums ecore une fois envahis de cavaliers bordelais, qu ils soient nationaux ou internationaux !Autre satisfaction pour l'entraîneur Rémi Barrière : la montée en puissance des "jeunes", qui "titillent" leur aînés sur les compétitions. Les titres sont toujours aussi nombreux, et pourraient bien encore voir leur nombre augmenter avec les progès réalisés par les jeunes cavaliers bordelais...
Saison blanche pour le basket : ils ont déjà en tête l'Euroleague 2012 où ils espèrent briller, mais achèvent leur championnat dans le quarté de tête, ce qui est plutôt une bonne performance. L'objectif récurrent des années, le maintien dans l'élite, est atteint. L'effectif s'étoffe, l'arrivée de nouveaux joueurs talentueux, comme sylvain Deregnaucourt, a donné un coup de jeunesse au groupe, qui ne s'en porte pas plus mal !

 Saison 2011/2012

La saison est toujours en cours pour l'athlétisme, l'équitation, le Tennis de Table.. Nos basketteurs ont achevé moyennement leutrchampionnat de Nationale A, en se classant en milieu de tableau (6ème) mais assurent néanmoins leur maintien dans l'Elite. En revanche, ils ont réalisé une très belle organisation du tour préliminaire de l'Euroleague (9 et 10 mars) sur leur terre Promis, face à des équipes Suisses, Allemandes, Espagnoles et Grande-Bretagne. Ils sont parvenus à se qualifier pour la phase finale de l'Euroleague 3 qui s'est déroulée à Milan (27 et 28 mai), et ont raté de peu un podium. Ils ont terminé à la 4ème place en s'inclinant sur l'ultime rencontre.

 

 

 

 
< Précédent